Qui sommes nous ?

Coeur, compétence, lucidité, pertinence, amour, professionnalisme,  humour et joie de vivre. 

Salsatheque Toulouse un lieu Alternatif ,indépendant, autonome pour apprendre a danser 

LA DANSE A DEUX COMME UN DIALOGUE DU CORPS

Regle 1  DANSER  SANS L ANALYSE QUI PARALYSE

Regle 2    Ne pas appartenir a une Caste  de style.

En danse appartenir a la  caste   des cubains , des portoricains, des on one , des on two, des new york des los angeles, des colombiens ... des bachateros , sensuels, dominicains,  ...ou des Kizomberos  angolais, capverdien  portugais, sembe, et puis  quoi encore... Limite vos possibilites de progression vous enferme dans les stereotypes et vous empeche de comprendre les regles et de liberer toute la creativite qui est en vous.

Regle 3  Etre soit meme.

 


  cela produit une danse sans saveur et peu nourrissante. 
 A propos de culture intensive, avez vous remarqué que paradoxalement plus le danseur débute, 
 et moins il y a de pause dans sa danse ?

 Comme s'il se sentait dans l'obligation de bouger.

 A moins que cela ne soit pour masquer la peur de ressentir…

 De se sentir ridicule s'il reste sans rien faire.

 De ressentir davantage ses tensions, ses déséquilibres, et ceux de la partenaire.

 De paraître sans inspiration.

 De gêner ceux qui dansent déjà…

 

Les débutants se sentant incompétents pour nourrir le lien, se lancent dans une course effrénée pour 
emmagasiner un maximum de pas, pensant surmonter ainsi leur angoisse du vide.

Malheureusement l'improvisation du danseur se limitera alors, à faire appel à sa mémoire. 
Il cherchera à assembler, entre eux, les modules appris, et dans le meilleur des cas, tiendra compte 
de l'espace disponible sur la piste et du tempo de la musique.

 

Sa partenaire aura pour mission de l'écouter, du mieux qu'elle peut, c'est-à-dire sans lui compliquer la 
tâche.

De fait, pour beaucoup de femmes la danse a deux provoque une révolution: il est enfin question pour elles de
se laisser guider par un homme et cette situation n'est pas si fréquente pour les héritières de la 
"libération" sexuelle.

Le danse a deux  représente, pour certaines femmes, l'unique activité dans laquelle, elles ne sont plus aux 
commandes, dans la nécessité d'initier ou l'obligation de prendre en charge la direction des événements

 

La femme moderne y trouve la possibilité de renouer avec la part réceptive de sa féminité.  

Mais à propos que reçoit-elle, lorsque l'homme fait appel à sa mémoire pour la guider dans les figures 
qu'il a retenues ?
Même si en la guidant, il a bien sûr, pour objectif de la satisfaire, de lui donner l'opportunité et le plaisir 
de suivre, il est enfermé dans un monologue.
Ce couple se prive , à mon avis,  de l'essentiel de la danse a deux?


Le danse a deux étant une communication corporelle, un dialogue improvisé par deux personnes, qui 
expriment la réalité de leur relation , et de leur lien à la musique.

 

La danse a deux nous attire par la  sensualité qu'elle dégage, mais quand osons-nous faire vivre cette 
intimité ?

Comment peut-on sortir du "prêt-à-danser" habituel, pour oser s'aventurer à danser du  "sur mesure",
en se rendant disponible à l' improvisation de chacun, à chaque pas ?

Il me parait indispensable de ne pas mettre la charrue avant les boeufs, les pas ne sont pas suffisants 
pour faire apparaître la danse .

Si la danse de couple  est comme une conversation corporelle, on ne devient pas poète en apprenant des listes 
de vocabulaire.

 

Dans l'apprentissage de cette langue qu'est la danse a deux, l'aspect relationnel, lorsqu'il est pris en compte, 
favorise bien plus l'expression artistique et le dialogue corporel...

Il n'est plus question de mémoriser des figures, mais de découvrir la technique qui, comme les règles 
de grammaire, 
permet d'exprimer sa propre danse.

La danse a deux est un jeu, dont il suffit d'apprendre les règles, pour que l'apprentissage et la danse 
deviennent un partage passionnant.

 

Ce qui m'enthousiasmel c'est de proposer autre chose 
que des figures, et de vérifier qu'il est plus efficace  :

De réveiller dans chaque participant, l'enfant qui ne demande qu'à jouer et à partager avec 
l'autre ce que la musique lui provoque, plutôt que de l'enfermer dans l'imitation.

- De faire découvrir les techniques et les logiques qui permettent même aux débutants d'improviser 
et de créer leur propre figures, comme aux origines de la danse a deux .

- De considérer la partie relationnelle comme capitale, car elle permet de faire le lien entre notre 
façon de danser et les autres aspects de notre vie, et parce que c'est une danse sociale.

 
Oser pratiquer  une culture de danse  pure qui s affranchi des styles  , sans obligation d apprendre des figures de memoire, 
est un chemin d'apprentissage qui libère le corps et l'esprit,  génère du plaisir, de la détente et le goût 
de l'autre.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×